Compagnie Prana

avataram

Le Mohini Attam

Avataram

Au Sud-Ouest de l’Inde, se pratique en l’honneur des dieux et déesses, une danse aux figures élégantes chargées de symboles: le Mohini Attam. Caractérisée par l’ampleur et la souplesse des mouvements, la douceur des courbes et la grâce de l’expression, cette «Danse de l’Enchanteresse» tire son origine de la mythologie hindoue : le dieu Vishnou, Grand Préservateur de l’Ordre du Monde, aurait pris à plusieurs reprises l’apparence séductrice de Mohini pour vaincre les démons. Ce style féminin s’enracine dans la tradition des danses sacrées des temples comme dans celle des danses collectives rituelles.La danseuse incarne une héroïne noble qui s’adresse toujours, au-delà de son Bien-Aimé, à la divinité…A partir d’un large répertoire traditionnel alternant danses pures et danses narratives, Brigitte Chataignier élabore un récital qui met en valeur les différentes esthétiques du Mohini Attam. Costume blanc, parure or et jasmin, par le langage gestuel des mudras et les expressions du visage, elle interprète avec cette danse tout en courbe des chants dévotionnels et amoureux et, ce faisant invoque les divinités du panthéon hindou. Les qualités de lenteur et d’écoute, les mouvements organiques et fluides, rythmés par les frappes de pieds, rappellent la nature kéralaise : le bercement des feuilles de palme, l’ondulation des champs de riz et le perpétuel cycle des vagues… Cette synergie harmonieuse de la danse, du chant, de la musique et du rythme porte ainsi progressivement le public au coeur même de l’émotion : Mohini est l’enchanteresse, et sa danse, un sortilège de beauté qui enveloppe celui qui la contemple pour le mener, lui aussi, un instant, plus près du divin.

séparateur